Pour le maintien d’UNE ATSEM par classe de maternelle.

Bienvenue sur notre blog

 
  • Accueil
  • > Prise de parole des enseignants S.N.U.I.P.P du collectif le 27 nov.

Prise de parole des enseignants S.N.U.I.P.P du collectif le 27 nov.

Depuis septembre, nous, les enseignants,  travaillons dans de mauvaises conditions avec les enfants, suite au non remplacement des aides maternelles, les « ATSEM », dans nos écoles maternelles

 

Notre rôle est d’enseigner.

Comment faire de la « pédagogie » alors qu’en même temps, il faut régler des problèmes multiples dans la classe et que nous nous retrouvons seules pour cela.

 

Comment faire travailler plusieurs groupes d’enfants alors qu’en même temps, le téléphone sonne pour demander des renseignements sur notre photocopieur et qu’un petit demande à faire pipi…

Comment lire une histoire à un groupe d’enfants alors qu’en même temps un enfant est malade et qu’on se retrouve seule pour le soigner, l’aide-maternelle étant dans l’autre classe à  s’occuper des goûters.

Comment gérer un atelier alors qu’en même temps, un petit se met à pleurer et réclame sa maman !

Comment réussir à écouter chaque enfant alors que dans le même temps, il y a 25 ou 30 petits à habiller, qu’il faut aider à se chausser !

 

Les problèmes se multiplient :

A l’école Ste Berthe, l’aide maternelle est tombée malade et l’institutrice s’est retrouvée seule pendant 2 jours, ce qui est complètement illégal

 

Nous supprimons des ateliers, nous supprimons des projets pédagogiques. Dans une école, plus de spectacle, dans une autre, plus de bricolage de Noël ou de cahier de vie.

 

Les ATSEM présentes, épuisées, tombent malades à leur tour il n’y a plus d’aide-maternelle volante pour remplacer, ce qui aggrave les difficultés de fonctionnement.

 

Le travail d’équipe se dégrade quand 2 enseignantes sont obligées de se répartir  la présence d’une aide-maternelle. Difficile dans ces conditions de travailler en binôme avec l’ATSEM et de prendre du temps avec elle pour parler des enfants.

 

Les équipes sont énervées, fatiguées et les enfants le ressentent, d’autant plus que les effectifs sont en augmentation.

 

Nous n’admettons pas de travailler dans de telles conditions, nous voulons retrouver notre rôle éducatif avec les ATSEM à nos côtés dans nos équipes.

 

 

Pour les enfants, l’école maternelle est la 1° expérience avec l’école et il s’agit de ne pas la rater !

 

L’école est notre bien commun à tous

Nous voulons que le service public d’éducation  soit une priorité sur Hayange comme partout ailleurs !

 

Nous demandons à la municipalité le maintien d’une  ATSEM par classe dans nos classes maternelles.

Dans :
Par collectifhayangeois57
Le 16 décembre, 2010
A 10:43
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

fcvauvert |
ecoliersenhaiti |
ONG IDEAL-SERVICES-PLUS enr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La maternelle Jules Ferry d...
| DIANE REDESSANNAISE
| apestouendaunis